Loading

Voyager sans trop s’éloigner de la maison.

Cet été, après quelques mois de confinement qui nous ont obligés de rester à la maison plus souvent qu’autrement, on apprend maintenant à mieux connaître les lieux qui nous entourent, ceux qui sont facilement accessibles en auto. Bien sûr il y a le Québec, avec ses magnifiques régions que sont le Bas-Saint-Laurent, Charlevoix, ou la Côte-Nord. On y loue des maisons de campagne, on séjourne dans des B & B, des auberges ou des hôtels, ou on part à l’aventure équipé de notre tente, roulotte ou campeur à la recherche des meilleurs endroits pour dormir à la belle étoile.
j’ai la chance de posséder une Bambi Airstream depuis maintenant quelques années et cela m’a permis de découvrir des endroits qui à prime abord n’étaient pas en haut de la liste des incontournables; et quel dommage cela aurait été de manquer ces coups de cœur. J’ai été emballé de sillonner les routes de la Nouvelle-Ecosse, de Cape Cod, du parc national américain de Smoky Mountains, de Memphis, de Nashville…Et ce avec Kirky, mon chien.
Ces dernières semaines, Covid oblige, j’ai voyagé dans notre pays, et jamais bien loin de la maison. J’ai pris la route vers Kamouraska, en passant bien sûr à la boulangerie Niedmand avec son pain qui vaut presqu’à lui seul le déplacement; ensuite, le lunch à Côté Est et finalement, la virée de provisions à la célèbre poissonnerie Lauzier pour ainsi continuer la route vers Notre-Dame-du-Portage juste à temps pour admirer le deuxième plus beau coucher de soleil au monde après Hawaï selon le réputé National Geographic.

Baie des Rochers, près de Saint-Siméon. Un secret bien gardé
Notre-Dame-du-Portage, parmi les plus beaux couchers de soleil au monde

On a ensuite pris le traversier de Rivière-du-Loup vers Saint-Siméon et un peu spontanément, nous nous sommes retrouvés au camping Falaise sur Mer qui, de par son site enviable sur le fleuve, offre des vues spectaculaires à partir de plateformes surpendues aux falaises. Tout près de là, il y a eu une visite au charmant village de Port-au-persil et une randonnée sur les sentiers pédestres de Baie-des-Rochers pour aboutir sur une plage presque déserte, un secret bien gardé.

Retourner à Baie-Saint-Paul est un peu comme revenir à la maison. Les amis, ce lieu unique aux paysages époustouflants, le lunch au Bercail, le souper aux Faux Bergers…Tout donne une raison de plus pour prolonger le séjour. Cet été, l’adresse fétiche du resto Ah la Vache a traversé la rue dans un local encore plus chaleureux, comme si c’était possible, et c’est La Flouve, un charmant bar à vin de l’équipe des Faux Bergers qui s’y est maintenant installé; malgré son jeune âge, on peut quasiment dire qu’un nouveau classique est né.

Après avoir donné congé à la Bambi Airstream, j’ai décidé de sortir de notre Québec et poursuivre le road trip vers l’Ouest en nous rendant à Prince Edward County, non loin de Kingston à mi-chemin entre Montréal et Toronto. C’est une île adossée à la rive nord du Lac Ontario. On l’aime pour son parc national de Sandbanks et ses plages d’une beauté insoupçonnée mais aussi pour ses nombreux vignobles, dont certains parmi les meilleurs au pays. Les paysages sont bucoliques et paisibles. L’île de Prince Edward County est aussi prisée par une clientèle urbaine qui recherche un coin de nature avec une offre de restauration et d’hôtellerie stimulante.


Que faire :

  • Visiter le parc provincial de Sandbanks. Ses trois plages d’eau douce sont dignes du palmarès des plus belles au monde. C’est comme être au bord de la mer!
  • Prince Edward County est l’endroit idéal pour le cyclotourisme. Rouler sur les routes de campagne pour atteindre les villages de Picton, Wellington et Bloomfield est un réel plaisir. C’est plat, il y a peu de circulation, et les paysages sont splendides. Avec les meilleurs antiquaires, boutiques et vignobles, les raisons pour prendre un répit sont nombreuses…

Où manger :

The lakeside motel

Un petit peu de South Beach ou de Ibiza dans le village de Wellington. Cet ancien motel complètement rénové en noir et blanc a maintenant sur son site au bord du lac, des hébergements en tentes super confo et containers recyclés, une piscine avec daybeds, et un resto-bar faisant face au lac. La musique et l’ambiance un peu bohémienne qui s’y dégage en font un endroit tout désigné pour un late lunch.

Les daybeds du motel Lakeside
Hébergement dans les tentes du Lakeside

Norman Hardie

On peut aimer ou pas son vin, ou le personnage lui-même qui est devenu plutôt controversé, il faut quand même dire que la pizza au feu de bois servie sur la terrasse en plein cœur de ce vignoble est un must à faire pendant un séjour à PEC; elle est exquise et l’environnement est des plus champêtres. Les réservations ne sont pas possibles, mais il y a pire qu’attendre sa table en buvant un ou deux verres de sauvignon blanc…

Où dormir :

The Wilfrid Boutique Farmhouse

Deux montréalais d’origine qui ont plié bagages pour la campagne afin d’y ouvrir un adorable petit couette et café de trois chambres dans ce qui se rapproche le plus d’une fermette. Le raffinement dans la décoration des chambres et des espaces communs ainsi que l’originalité et le soin apporté à la préparation des petits-déjeuners sont dignes de mention.

The Drake Motor Inn

Coin petit-déjeuner du Drake Motor Inn

De la même famille que l’hôtel Drake Devonshire de l’autre côté de la rue, le Motor Inn est une version revisitée des motels qui ont fait tant partie du paysage nord-américain depuis toujours. Un hommage au passé, mais résolument actuel. Le déco est inspirante, remplie d’originalité.

Chambre au goût rétro du Drake Motor Inn


rgermain

rgermain

LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: