Loading

Une île et un cube de verre

Il y a de ces endroits où l’on va sans trop avoir d’attente et c’est souvent dans ces moments là qu’on a les plus belles surprises.

À chaque été, nous partons avec la Bambi Airstream pour un périple de plusieurs jours, que ce soit au Canada, comme en Gaspésie ou dans les maritimes, ou plutôt vers les États-Unis comme par exemple dans le Maine ou en direction de l’Amérique profonde dans des villes comme Nashville ou Memphis au Tennessee. Cette année, nous avons décidé de se rendre à l’île de Martha’s Vineyard au Massachusetts pour ensuite se diriger vers le connecticut qui se révéla comme un petit état qui en offre beaucoup.

Bambi Airstream bien installée à Martha’s Vineyard

Tout d’abord, l’île de Martha’s Vineyard, au large de Cape Cod, située tout juste à côté de celle de Nantucket. Cette dernière, où tout semble mis en scène pour représenter une Amérique parfaite, riche et en santé, qu’on croirait tout droit sortie de Big Little Lies, tandis que sa voisine elle, penche plutôt vers un côté plus décontracté, ouvert et quelque part, un peu “bohème”. C’est d’ailleurs Martha’s Vineyard que certains des démocrates les plus connus ont choisi comme lieu de villégiature; on peut penser ici au non moins célèbre clan Kennedy, aux Clinton ou aux Obama. Principalement connue du grand public de par le tournage du célèbre film Jaws et de l’accident hyper médiatisé de Ted Kennedy sur le pont de Chappaquidick en 1969 causant le décès de son adjointe, l’île de Martha’s Vineyard se targue d’être aujourd’hui un des paradis les plus privés en Amérique. Ce n’est pas tout à fait accessible quand on regarde la tarification de la traversée en ferry, encore moins si on traverse l’auto et encore beaucoup moins si on traverse la Airstream, si petite soit-elle, sur l’île, mais il faut cependant admettre que le voyage en vaut la peine; la nature y est belle, les plages et ses dunes sont à perte de vue et tout s’exprime avec une certaine sophistication, des maisons en cèdres gris, aux charmes des petites villages en passant par la qualité de ses boutiques et restaurants. On peut y passer un après-midi, une journée, ou un été, c’est selon! Et une fois sur l’île, il y a aussi des traversiers qui font la navette quotidiennement pour se rendre à Nantucket tout juste à côté.

Le maintenant célèbre pont de Chappaquiddick

En quittant Cape Cod, nous avons pris la route vers l’ouest vers le Rhode Island pour ensuite atteindre le Connecticut. La petite ville de Greenwich, quand à elle vaut le détour; elle est considérée aujourd’hui comme une des villes les plus riches au États-Unis où résident d’ailleurs bon nombre de financiers de Manhattan, située seulement à 45 minute de la paisible ville; tout y est d’un chic fou, les grandes maisons de bois et leurs aménagements paysagers remarquables, la rue principale avec ses café terrasses, ses boutiques Tiffany ou grands magasins tels Saks Fifth Avenue ou ses marinas et ses clubs privés. Ce n’est pas surprenant que l’industrie du cinéma ait choisi cette ville, en apparence presque parfaite, pour y tourner certains des films les plus connus tels The Family Stone ou The Stepford Wives.

Maison « type » de Greenwich, Connecticut

Non loin de là, il y a aussi la magnifique petite ville de New Canaan, et c’est à cet endroit que nous avons visité une des icônes architecturales américaines, la fameuse Glass House dessinée par Philip Johnson. Aujourd’hui devenue un monument national historique, cette maison de verre confirme avant tout l’importance d’une architecture de qualité. Sa conception était révolutionnaire à sa construction en 1949, et elle le demeure encore à ce jour. Passer une demi-journée à ce lieu est une expérience unique; il y a la fameuse maison mais aussi tout un territoire qui comprend entre autres un atelier d’artiste, un bunker qui servait d’entrepôt pour les œuvres appartenant au propriétaire, un jardin de sculptures et un pavillon de détente au milieu d’un étang. Tout l’aménagement paysager de ce terrain de plusieurs acres a été savamment réfléchi par Johnson lui-même.

Au delà de la conception de cette maison et de ce qui l’entoure, une partie fascinante de la visite est l’histoire de celui qui l’a imaginé et habité pendant plus de 50 ans; l’architecte Philip Johnson. Une enfance dorée, des études avec son mentor qui fût nul autre que le célèbre Mies van der Rohe, et une carrière florissante couronnée par un prestigieux prix Pritzker, rend son histoire digne d’un roman; c’est sans oublier aussi sa relation avec son partenaire d’une vie, une situation très audacieuse à l’époque, et son amour pour le glamour, les parties mondains et ses amitiés avec le beautiful people de l’époque, qu’on pense à David Bowie ou Andy Warhol.

Un des bâtiments du domaine de la Glass House où les œuvres d’art sont installées

Que faire :

  • Prendre sa glacière Yéti et se rendre à Menemsha à l’ouest de l’île de Martha’s Vineyard pour un apéro sur la plage en regardant le coucher de soleil. Un must a faire au moins une fois.
  • Tant qu’à être dans le coin, aussi bien bonifier notre séjour en se rendant vers l’est au bout de Cape Cod, et s’installer un jour ou deux à Provincetown; toujours un tantinet kitsch mais tellement divertissant. Et puis quelques milles à l’ouest du Connecticut, on se rend à Manhattan ou à Brooklyn pour recharger nos batteries en énergie!

Où manger :

Net Result

Nous sommes au Massachusetts à deux pas de l’atlantique, pas le choix, on mange du poisson, un chowder et un lobster roll. Cet endroit est un incontournable à Martha’s Vineyard où les pêcheurs au bout du quai approvisionnent ce restaurant/marché des meilleurs produits de la mer.

The Right Fork Diner

Il y a un charme fou de manger dans un petit resto installé dans une maison de bois située tout juste à côté d’un petit aéroport servant à des tours guidés de l’île à bord d’avions de légende. Menus offrant des classiques pas compliqués, mais c’est bon.

Sur la terrasse du Right Fork Diner

Le Fat Poodle

Dans ce restaurant situé au milieu de Old Greenwich, on retrouve toute la vibe de cette petite ville hors du commun. Une clientèle d’habitués qui ont choisi ce bistro comme leur cantine.

Où dormir :

Beach Plum Inn

Une petite auberge à flanc de cap à l’extrémité ouest de Martha’s Vineyard. Les chambres ont des vues sur les plus beaux couchers de soleil de l’île. Son restaurant avec ses grandes tables champêtres aménagées sur le site, est prisé par les foodies, et les instagrammeurs.

Phare de Gay Head

Summercamp

Avec un nom pareil, ça pourrait peut-être nous rappeler nos camps d’été de notre enfance. Mettons qu’il y a eu ici une certain upgrade…C’est rustique avec une touche de moderne. Un charme indéniable en plein cœur de Oak Bluffs, cette ville portuaire où le ferry accoste en arrivant à Martha’s Vineyard.

La nature sauvage de Martha’s Vineyard

Delamar

Greenwich et Old Greenwich n’ont curieusement pas tant d’hôtels qui valent le déplacement. C’est peut-être parce que les amis qui s’amènent dans cette ville sont attendus à dormir dans les pavillons d’invités adjacents des très souvent somptueuses maisons de la région. Mais si on doit rester à l’hôtel, c’est le plutôt classique Delamar qu’on choisit. Y prendre le lunch avec la vue donnant sur la marina est tout à fait dédié à ceux qui aiment le people- watching.

Le bonheur d’être à l’intérieur de la Glass House
rgermainauteur

rgermainauteur

LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: