Loading

Tulum, l’escale bobo du Yucatan

J’aime Mexico City pour sa folie, son histoire, ses musées, ses restaurants; j’aime San Miguel de Allende pour sa culture, son climat, son caractère unique. Les stations balnéaires, les formules tout-compris, les bords de mer au Mexique ne m’ont jamais vraiment épaté de par leur coté plus commercial et leur développement effréné souvent destinés à une clientèle touristique de masse. jusqu’au moment où je découvre…Tulum!

Ces petits hôtels indépendants, les restaurants où on y mange les pieds dans le sable, la priorité que l’on donne aux vélos, une végétation luxuriante, tout ça contribue à nous envelopper d’une ambiance un peu beaucoup bohémienne. Cela pourrait peut-être nous sembler un peu fabriqué, mais force de constater que l’opération charme réussit très bien à nous faire déconnecter d’un monde qui vit trop souvent à la vitesse de l’éclair.

Il n’y a pas tant de choses à voir ou à faire, sauf que de profiter de la vie en se demandant si ce serait peut-être possible de changer notre vol de retour afin de de prolonger nos vacances…


Que faire :

  • À une quinzaine de minutes de vélo du village, ça serait un peu fou de se priver de visiter les ruines Maya et leur site autrefois stratégique en plein bord de mer. C’est certain que celles-ci n’ont pas l’ampleur et l’importance de Chichén Itza ou Uxmal ailleurs au pays mais elles n’en demeurent pas moins fascinantes.
  • Le vélo est la meilleure façon de se déplacer dans cette région. Oui, on peut se rendre jusqu’au ruines Maya mais on peut aussi en profiter pour aller visiter le Pueblo qui est le centre-ville de Tulum situé à l’intérieur des terres; certes moins attirant que le bord de plage, il reste nécessaire de s’imprégner du lieu où la grande majorité des résidents locaux habitent.
  • À Tulum beach, la farniente est à l’honneur; cependant, si une furieuse envie de vous entraîner vous interpelle, c’est au Jungle Gym que ça se passe. On se met en forme sur la plage, les pieds dans le sable, comme les Flingstones l’auraient fait.

Les ruines Maya de Tulum

Où manger :

Hartwood

Probablement la deuxième chose à faire après avoir réservé vos billets d’avion est de contacter ce restaurant afin d’avoir la chance d’y obtenir une table. Certainement l’adresse la plus courue de Tulum. Produits frais de la ferme et de la mer servis à la table, toute cuisson est faite au four à bois. Succulent.

Le restaurant Hartwood

 

Arca

Là aussi, on joue la carte du écologique et biologique avec une twist où l’ambiance, la musique et la cuisine inventive nous envoûtent complètement.

Macondo

Toujours dans l’esprit du lieu, on dit que Macondo offre une expérience Holistique servant une cuisine végétarienne et sans gluten où on y mange assis sur des coussins comme on pourrait le faire au Moyen-orient. Tout ça étant dit, on y passe un beau moment, quelque part ailleurs…

Le restaurant Macondo de l’hôtel Nomade

Autres endroits que j’aime: Le Nu, parce que c’est nouveau, mais surtout bien prometteur; encore là on y mange bien, la cuisine mexicaine moderne qu’on y sert est savoureuse. Aussi, le Wild est l’endroit idéal pour ses cocktails originaux de grande qualité.

Le Safari, la roulotte Airstream qui est le coeur du restaurant m’a tout d’abord attiré; les fish tacos m’ont conquis. Et Mezzanine, parce qu’on adore la cuisine mexicaine mais des fois on veut faire changement. Ici c’est la Thailande qui est à l’honneur; magnifique terrasse en bord de mer.

La cantine Safari

Où dormir :

Hôtel Be Tulum

Cet hôtel est certainement la définition du luxe réinventé. Entre l’ambiance d’un camps de vacances et celle de l’île de Gilligan, on y vit dans des chambres avec un grand confort dont la plupart ont des douches extérieures, des petite piscines privées et bien sûr des hamacs sous les palmiers.

Hôtel Be Tulum

Casa Malca

On a tous écouté la série Narcos racontant la vie du notoire Pablo Escobar; mais voilà qu’on peut séjourner dans ce qui était son refuge au Mexique. Ce manoir de bord de plage est maintenant devenu un hôtel boutique bien particulier. Rien de plus fascinant que de se promener dans ces jardins et imaginer ce lieu au récent passé quelque peu turbulent. Si on y séjourne pas, se prendre pour un baron pendant un court moment et aller prendre un verre au restaurant de l’hôtel, le Filosofia.

Entrée de l’hôtel Casa Malca

Hotel Sanara

Derrière son entrée discrète , on y découvre le paradis du Yoga. Tout y est pour se ressourcer et faire durer le plaisir de la méditation et du bien-être; un studio avec vue sur la mer, un restaurant, le Real Coconut qui sert une cuisine santé mais surtout pas ennuyeuse, et des chambres à l’aménagement harmonieux.

rgermainauteur

rgermainauteur

LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: