Loading

Émirats Arabes Unis, royaume des excès

Aux Emirats arabes unis, moins de 20% de la population est composée de locaux qui vivent des rentes du pétrole. Les « expats », principalement des Européens et des Asiatiques, des professionnels et des ouvriers, s’occupent de concevoir les espaces, de bâtir les édifices et de servir les résidents et les touristes de plus en plus nombreux. Les seules femmes voilées que nous voyons sont passagères, jamais conductrices, dans ces Bentley ou Lamborghini conduites à vive allure par leur mari, ou au centre d’achat marchant vers le prochain Cartier ou Bulgari; vous pouvez imaginer que ma sœur, Christiane, avec ses cheveux blonds, sans voile, au volant de notre Passat, ne cadrait pas vraiment avec le décor…

Dubaï

Dubaï, la « flamboyante », nous fascine par son côté franchement excessif, qui lui permet de battre des records tous les jours, de la tour la plus haute de 160 étages en passant par le plus grand centre commercial au monde, jusqu’à la plus grande île faite par l’homme. Et ce n’est pas fini! Avec le dernier terminal construit, l’aéroport de Dubaï est devenu le plus achalandé de la planète, desservant entre autres Emirates, la compagnie aérienne la plus récompensée. Parlant d’excès, après le feu Mont-Castin, le Mont-Sainte-Anne de notre enfance et le Massif de Charlevoix jusqu’à aujourd’hui, qui aurait pensé qu’on finirait par faire du ski en famille dans un centre d’achat pendant qu’il fait 42°C à l’extérieur? Drôle de concept de « rentrer à l’intérieur » pour prendre l’air et de pratiquer un sport d’hiver…

Ski intérieur au Mall of the Emirates

Ski intérieur au Mall of the Emirates

Abu Dhabi

Abu Dhabi, la ville la plus culturelle parmi les Émirat Arabes Unis, tente avec succès de trouver un meilleur équilibre en diversifiant son offre; les meilleurs architectes et concepteurs sont ainsi engagés afin de créer de nouveaux musées tels le Louvre et le Guggenheim par Jean Nouvel et Frank Gehry, de bâtir la plus spectaculaire mosquée du monde musulman ou d’aménager sur le site du Grand Prix de la formule 1, le Ferrari World Center, un parc d’attractions pour petits et grands enfants. Et c’est aussi dans cet émirat d’Abu Dhabi, grand producteur et consommateur de pétrole, qu’une nouvelle ville, Masdar City, est en voie de devenir un laboratoire exceptionnel au service d’un milieu de vie complètement carboneutre. Elle accueillera plus de 50 000 personnes d’ici 2030. Preuve qu’il y a toujours de l’espoir, que ce soit pour les causes écologiques et environnementales, ou pour d’autres dossiers chauds propres à cette région du globe.

Abou Dhabi. Mosquée Cheikh Zayed

Abu Dhabi. Mosquée Cheikh Zayed

On n’y vivrait pas à l’année, pas plus qu’on ne s’y achèterait un pied-à-terre, mais il reste que si vous avez la chance de vous y arrêter en transit pour quelques jours, cela vaut certainement la peine.

Qasr Al Sarab resort par Anantara

Qasr Al Sarab Resort par Anantara


Que faire ?

  • Évidemment, faire du ski 1 heure ou 2 dans un centre commercial, question de prendre l’air un peu.
  • Visiter le nouveau musée du Louvre à Abu Dhabi

 

Où manger ?

Play

Restaurant lounge à Dubaï. Comme dans la ville, tout y est excès.

Yas Viceroy

Aller dîner sur le toit-terrasse de l’hôtel avec vue sur la piste de la formule 1  et du centre Ferrari.

 

Où dormir ?

Hôtel Armani

Situé dans la plus haute tour au monde, la Burj Khalifa, cet hôtel est synonyme de luxe, confort et raffinement.

Emirates Palace

Hôtel phare d’Abu Dhabi. De la dorure et du marbre à profusion. Quelque 14 restaurants, dont Hakkasan.

rgermain

rgermain

LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: