Loading

Détroit, un déclin, une transition et la renaissance

Je vous le dis tout de suite, si vous n’avez pas encore visité New York, Chicago ou Los Angeles, réservez votre séjour à Détroit pour une prochaine fois. C’est une ville différente, pas tout à fait attirante au premier coup d’oeil, mais qui est en voie de se transformer pour le mieux. J’ai toujours été fasciné par ces quartiers un peu poqués de la vie qui se prennent en main et se transforment pour devenir des centres effervescents remplis d’un dynamisme et d’une créativité attirant une nouvelle clientèle.

Façade de commerce dans Corktown

Que ce soit les quartiers Saint-Roch à Québec ou de la Petite-Bourgogne à Montréal, ou les villes de Brooklyn aux Etats-Unis ou Bogota en Colombie, on assiste à une véritable métamorphose d’un milieu de vie. Et celle de Détroit est certainement notoire; de son âge d’or de la première moitié du 20ème siècle jusqu’à sa retentissante faillite en 2013, de ses émeutes meurtrières de 1967 à l’arrivée récente des artistes et jeunes entrepreneurs, le parcours en dents de scie de Détroit, surnommée la Motor City, a finalement droit à un avenir plus prometteur.

Limousine de Kennedy au Henry Ford Museum

Il y a bien sûr des incontournables tels le Detroit Institute of Arts, un des plus prestigieux musées du pays avec entre autres sa célèbre murale de Diego Rivera ou le Henry Ford Museum et le Ford piquette Museum parcourant l’histoire de l’industrie automobile américaine mais c’est surtout la réhabilitation des quartiers jusqu’à récemment abandonnés qui marque les esprits avec l’arrivée d’une nouvelle génération qui est en train de façonner le nouveau visage de la ville.

Edifice abandonné de la midtown

 


Que faire :

  • Oui c’est encore la ville de l’automobile mais c’est aussi la ville de la musique. On se rend au musée de la Motown pour s’imprégner de l’énergie musicale du lieu qui a créée des icônes telles The Supremes, Stevie Wonder, Marvin Gaye ou les Jackson Five.
  • Il est plutôt rare qu’un commerce réussit à lui seul à contribuer à l’image de marque de la ville. Shinola est le cas. Ce concept store, ardent promoteur de la ville qui a rendu fashionable le « made in Detroit » réunit sous son toit des montres de qualité, des articles de cuir et des magnifiques vélos de ville. À noter que Shinola s’apprête à ouvrir un hôtel qui devrait assurément faire parler de lui.
  • Concept store Shinola

  • Découvrir Corktown; le plus vieux quartier résidentiel de Détroit est aujourd’hui le repère d’une clientèle d’artistes et de hipsters qui rénovent des maisons autrefois abandonnées afin de s’y installer et ouvrent des commerces indépendants tels le Detroit Barbers ou le café Astro.
  • Hall d’entrée de l’édifice Fisher

  • L’architecture m’intéresse; l’âge d’or de Détroit y est bien représenté avec les visites des édifices Art déco tels le Guardian et le Fisher, et de l’iconique gare de train Michigan City Station longtemps désaffectée puis maintenant rénovée à grands frais par le nouveau centre de développement de la compagnie Ford; l’histoire plus récente de la ville y est démontrée par le quartier Lafayette dessiné en 1960 par Mies van der Rohe ou le GM Renaissance Center, impressionnant vestige des années 70.
  • Quartier Lafayette imaginé par l’architecte Mies van der Rohe en 1960.

GM Renaissance Center, la plus haute tour de la ville et un des plus grands complexes de bureaux aux Etats-Unis

Où manger :

The Selden Standard

Situé dans le midtown, tout près de Shinola et de commerces reconnus tels la boulangerie Avalon, ce restaurant nous prépare une cuisine faite avec des produits locaux cuits aux charbons de bois. Du plaisir et des amis autours d’une bonne table.

Restaurant Selden Standard

 

Grey Ghost

Une des meilleures adresses de la ville, à l’image du nouveau Détroit. Jeune, dynamique, créatif, éclectique. C’est fort possible que la soirée se termine au bar, espace un peu tannant.

Prime and Proper

Comme dirait la chanson, « This is America ». À son meilleur, avec des produits de grande qualité et un décor spectaculaire. C’est bien difficile pour moi d’aller aux USA sans manger au moins une fois dans un steak house. Et celui-ci est digne de mention avec ses viandes vieillies, ses Wagyus et tout le reste.

Où dormir :

Shinola Hotel 

Cet hôtel n’est pas encore ouvert mais on sait qu’il fera les manchettes. L’édifice est magnifique, sa restauration, minutieuse et sa localisation au coeur de la revitalisation de l’avenue Woodward est idéale. Aussi à ses cotés le nouveau flagship du designer originaire de Détroit, John Varvatos. En face, l’hôtel Aloft installé dans l’historique édifice David Whitney.

The Detroit Foundation Hotel

Une ancienne caserne de pompiers rénovée en un hôtel phare de Détroit. La magnifique déco nous donne des idées, le confort, enveloppant et son restaurant, The Apparatus Room est l’un des endroits les plus courus en ville. Chic et accessible.

Detroit Foundation Hotel

 

rgermainauteur

rgermainauteur

LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: