Loading

Au delà du réel à Bangkok

Bangkok, difficile de trouver une destination si envoûtante et dépaysante et qui nous sort complètement des paramètres habituels qu’on reconnait dans un milieu urbain. Tout y est dans cette mégapole, les palais somptueux appartenant à une monarchie encore bien présente au pays et une multitude de temples bouddhistes;  ou encore, une culture de la gastronomie issue de la cuisine de rue s’approvisionnant aux marchés flottants jusqu’aux restaurants des chefs étoilés souvent installés au sommet des tours, nous faisant ainsi profiter des vues époustouflantes de cette ville. C’est parmi ces bonnes raisons que Bangkok est devenu au fil des années un hub incontournable en Asie.

Temple Wat Suthat

C’est certainement une ville où les extrêmes coexistent…du Tuk-tuk à la Bentley, du temple qui inspire la méditation curieusement implanté dans le quartier du red-light, ou des marchés aux puces au pied des centres commerciaux les plus luxueux, c’est une ville qui de prime abord peut nous sembler tout à fait excessive. Mais ce qui reste le plus attirant en Thaïlande et ce qui fait qu’on aime y retourner, est sans contredit la gentillesse de son peuple au sourire contagieux. La notion de service et d’empathie de la part des Thaïs est notoire.

Un des nombreux marchés animés de la ville

Le Chao Phraya, le fleuve qui traverse la ville du nord au sud et qui constitue un axe de transport important de Bangkok avec ses traversiers, ses bateaux remplis de touristes et ses long tail boats qui parcourent les marchés flottants, symbolise plus que jamais le caractère si particulier de cette ville. Bien sûr le long de ses rives, on y retrouve des icônes comme l’hôtel Peninsula ou les mythiques Shangrila et Mandarin Oriental à proximité d’une multitudes de bicoques, mais on y voit aussi une certaine modernité s’y intégrer avec l’implantation du maintenant réputé hôtel boutique Siam ou la rénovation d’une ancienne usine devenue un centre lifestyle nommé Lhong 1919 axé sur la création artistique avec espaces d’expositions, restaurants et hôtels.

Ce dynamisme économique se traduit aussi par la construction de la nouvelle tour MahaNakhon qui inclut dans un même lieu un hôtel Orient Express, les résidences Ritz Carlton,  des bureaux et des restaurants tels l’Atelier Joël Robuchon et Dean and Deluca; et c’est aussi un nouvel observatoire au sommet de ses 78 étages qui nous donnera des sueurs froide avec un plancher de verre haluscinant. À voir absolument.

Les Asiatiques, c’est connu, adorent le shopping et la ville de Bangkok ne donne pas sa place. Durant l’après-midi, en pleine chaleur étouffante, on peut aller se réfugier à l’air climatisé  au nouveau centre d’achat IconSiam, maintenant un des plus grands au monde. On y retrouve les Louis Vuitton et Gucci de ce monde mais aussi les plus acessibles Uniqlo ou Muji en passant par des concessionnaires Porsche ou Maserati. Pour s’y rendre, on traverse le mythique fleuve Chao Phraya en ferry, gracieuseté du centre. Une pierre, deux coups!

Plancher de verre du Skywalk de la tour Mahanakhon

En résumé, On peut trouver Bangkok déstabilisante, désordonnée, cacophonique, et même un peu folle mais elle restera toujours une cité remplie d’une énergie hors du commun et d’un peuple d’une gentillesse et d’une ouverture d’esprit sans limite. Voilà pourquoi, on y retourne à chaque fois.

La tour MahaNakhon

_______________________________________________

Que faire :

  • Arpenter le quartier branché de Thonglor, où se côtoient la jeunesse dorée de la ville et les nombreux expats. A l’image de la ville qui se développe et se transforme à la vitesse de l’éclair, Thonglor fourmille de petits cafés, bars à sushis, et boutiques indépendantes au milieu de tours résidentielles. À voir dans ce secteur, un nouveau centre commercial inspirant et à une échelle humaine The Commons et y prendre un lunch au Roast Café.
  • Faire la tournée des roof tops de la ville et y découvrir des points de vue mémorables. Curieusement, être si haut, nous rapproche aussi de la ville et de l’énergie qui s’y dégage. Parmi les plus courus, le Sirocco, le Vertigo bar  , et le Above Eleven.

Complexe commercial The Commons

Où manger :

 Jai Fai

Si il y avait un restaurant à Bangkok pour capter tout ce que cette ville peut offrir, c’est bien cet endroit. Célébrée par les meilleurs critiques culinaires du monde et détentrice d’une étoile Michelin, Jai Fai, cette dame de plus de 73 ans, toujours équipée de ses lunettes de protection,  est quotidiennement au poêle de son restaurant de cuisine de rue à servir une clientèle nombreuse, prête à attendre des heures pour s’offrir une expérience culinaire unique.

Jai Fai, reine de la cuisine de rue à Bangkok

Bunker

Un ancien salon de massage devenu un restaurant au décor industriel, dirigé par un chef Américain devenu maintenant résident de la Thailande. On y trouve un curieux mélange de ses origines du sud des Etats-Unis, avec une twist du Mexique, et la couleur et fraicheur de la cuisine Thaï. Mariage impossible pourtant très réussi.

Issaya

Dans cette ville qui n’arrête jamais, il fait bon parfois de se retrouver dans un petit oasis. Le Issaya Siamese Club est un de ses restaurants entouré d’un jardin luxuriant et d’une terrasse extérieure. La cuisine y est exquise.

Nahm

C’est à cet endroit que l’on sert une des cuisines les plus sophistiquées du pays. Décor raffiné, service attentionné, situé à l’intérieur de l’hôtel Metropolitan. Dans la même catégorie, le restaurant Bo Lan mérite le détour pour son interprétation contemporaine de la cuisine Thaï et aussi l’ambiance de cet oasis en plein coeur du quartier Thonglor.

Gaa

Situé fond d’une ruelle, le restaurant Gagan est maintenant confirmé comme la meilleure grande table du pays et un des 50 Best au monde. Bien sûr c’est formel et hors de prix, sauf que les proprios ont ouvert en face leur petite table, appelée le Gaa; on y fait les choses tout aussi bien dans une ambiance plus décontractée, vraiment une belle adresse.

Où dormir :

Como Metropolitan 

Como, ce petit groupe de quelques hôtels a su développer des établissements en harmonie avec le lieu où ils sont implantés. Que ce soit à Londres, Bali ou aux Maldives, on y retrouve toujours ce parfait équilibre entre confort ambiance et service à un prix raisonnable. Bangkok ne fait pas exception à cette règle.

The Siam Hotel

Destiné à une clientèle qui aime le raffinement et le luxe discret, cet hôtel boutique reste encore un secret bien gardé et aussi l’enfant chéri des médias spécialisés de la mode et de la communication. Sa localisation sur la rive du Chao Phraya ajoute un peu de sérénité à un séjour animé.

Jardins de l’hôtel The Siam

Park Hyatt

La ville de Bangkok est probablement une des villes au monde où l’industrie hôtelière est la plus dynamique. Les plus renommés groupes hôteliers se rivalisent pour faire de chacun de leur établissement une vitrine à l’international. Avec un coût de la vie relativement bas en Thailande associé à un sens inné du service, le voyageur qui séjourne dans ces hôtels a souvent la chance de vivre une expérience hors normes à une fraction du prix que cela pourrait représenter ailleurs dans le monde. Le Park Hyatt récemment ouvert sur le toit du prestigieux centre commercial Central Embassy est présentement la nouvelle référence en ville, un oasis de grand luxe. À voir aussi dans ce même centre, le Open Space, un concept store qui rassemble restaurants, librairies et kiosques aux articles inusités; on peut s’y perdre pendant des heures…

rgermain

rgermain

LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: