Loading

Le chic des Antilles à Saint-Barthélémy

Souvent considérée comme le terrain de jeu de la jet set internationale, l’île de Saint-Barthélémy, ou St Barth’s comme le prononce les Anglais, a tout pour plaire. Les plages, la pure beauté des paysages, la sophistication à la française de ses restaurants et la joie de vivre de ses près de 10 000 habitants. Après le passage dévastateur d’Irma à l’automne 2017 qui causa des ravages extraordinaires aux infrastructures, Saint-Barth a réussi ce tour de force de se remettre rapidement sur pied; certainement dû à la volonté et la résilience de ses résidents mais aussi, faut se le dire, dû aux moyens financiers fabuleux destinés à sa reconstruction.

Anse de Grande Saline

Si bien qu’en date d’aujourd’hui, plus rien n’y parait à part certains hôtels encore fermés comme le Cheval Blanc Isle de France, le Guanahani ou le Eden Rock. Ce temps d’arrêt obligé leur permet maintenant de  rénover et de se refaire une beauté.

Pour ce qui est de la culture ou des musées, on repassera…L’idée qu’on a ici est de se promener à bord d’une mini décapotable ( indispensable!) et partir à la découverte de l’île, de ses villages tels Lorient ou Saint-Jean,  en s’arrêtant quelques heures, ou quelques jours, à la magnifique plage plutôt déserte de Saline; il y aussi plusieurs anses toutes plus belles les unes que les autres avec chacune leur panorama, leur ensoleillement et leur caractère.

Rien de pire que du sable entre les orteils…

Gustavia, la capitale n’est pas moins banale pour autant. De par ses origines suédoises jusqu’à la fin du 19ème siècle, on reconnaît par l’architecture de certains bâtiments anciens l’héritage scandinave; mais on revient vite en France avec la découverte des cafés, bistros et boutiques raffinées.

 


Que faire :

  • Presque comme sa ville jumelle de Saint-Tropez, la culture des beach clubs est assez intense; on y mange les pieds dans le sable au son de la musique des meilleurs DJs. Le club Nikki Beach, comme ceux de Ibiza, Mykonos ou Dubai est la référence. Tiens, un autre, le Pearl,  offre une ambiance tout aussi éclatée. Tiens, tiens, encore un autre, plus tranquille cette fois-ci mais dans un lieu franchement spectaculaire, celui du Toiny, l’unique Relais et Châteaux sur l’île.

    Beach club du Pearl

  • Un sujet un peu plus délicat à Saint-Barth est celui du choix de Johnny Halliday pour son dernier repos, le cimetière de Lorient. Au grand dam de certains insulaires qui se sentent envahis par ce flot incessant de touristes, il faut tout de même aller voir ce cimetière qui nous surprend de par la blancheur immaculée de ses pierres tombales mais aussi de par les nombreux arrangements floraux qui s’y retrouvent; vous pouvez imaginer celle du rocker… Message de la population aux fans? Respect, selfies en bikini ou en maillot svp s’abstenir…

    Tombe du célèbre Johnny Hallyday

 

Où manger :

FishCorner

Le petit dernier de l’île s’est caché en arrière du bar de l’oubli à Gustavia; un véritable trésor. Les 2 proprios sont copains avec les pêcheurs du coin et ils nous préparent les meilleurs fish and chips , langoustes et autres délices de la mer, fraichement arrivés au port. Tout est apprêté avec simplicité et raffinement.

Tamarin

Dans le secteur plus retiré de l’Anse de Grande Saline, deux belles adresses sont proposées. Tout d’abord Tamarin, probablement le plus beau restaurant de St-Barth. On y mange très bien et le plaisir de passer la soirée dans ses jardins luxuriants est indéniable. Tout juste à coté, le restaurant l’Esprit, du chef Jean-Claude Dufour, celui qui a longtemps dirigé les cuisines du réputé hôtel Eden Rock, est devenu rapidement une référence des gourmets.

Jardins du restaurant Tamarin

Le Ti-Barth

Certainement un must sur l’île. Je m’attendais à un lieu hyper touristico pour vite comprendre que c’est encore là que ça se passe. Si Beyoncé, Elton John ou Nicolas et Carla se retrouvent à St-Barth pour quelques jours, ils iront certainement voir leur amie Carole, la proprio omniprésente depuis l’ouverture en 1995. On y va pour manger, boire , se déguiser et faire la fête dans cette espèce de cabaret des temps modernes.

Soirée folle au Ti St Barth

Orega

Auréolé comme la destination gastronomique de St-Barth, ce lieu en plein coeur de Gustavia offre une cuisine qui fusionne le Japon et la France avec un décor qui a un petit quelque chose de Scandinavie. Curieux mélange qui fonctionne à merveille dans un lieu magique où le toit se retire par beau temps tout en nous offrant un dîner sous un ciel étoilé.

Où dormir :

Facile, facile de dépenser plus de 800 euros la nuits pour un séjour aux hôtels de Saint-Barthélémy. Et depuis Irma, les plus fabuleux établissements se reconstruisent en y ajoutant plus de luxe, comme si c’était possible. Il y a cependant un peu d’espoir…Ces établissements ci-bas offrent un beau produit à un tarif « correct » compte tenu des prix déments habituellement affichés sur l’île.

Hall de l’hôtel le Toiny

Hotel Christopher

Plusieurs choisiront de louer une maison lors de leur séjour à Saint-Barthélémy. Mais il y a rien qui peut égaler le service d’un hôtel; et celui du Christopher remplit sa promesse. Situé au coeur d’une charmante baie près de Lorient, l’hôtel séduit par son décor contemporain mais chaleureux.

Pearl 

Petit hôtel de 14 chambres qui ne manque certainement pas d’action. Tout comme à leur autre propriété de Saint-Tropez, les proprios ont su créer un lieu animé en y greffant un beach club très couru. Et tout près de sa plage, on peut y voir les petits avions à hélices décoller de l’unique et mini aéroport de l’île; pas du tout dérangeant, à vrai dire, tout à fait amusant.

Une planche de surf Dolce Gabbana. Sûrement essentiel pour devenir meilleur surfer…

 

rgermainauteur

rgermainauteur

1 Comment

  • Anne Maheu

    Que ça donne le goût ! Mille mercis !

    23 novembre 2018 at 11 h 53 min
LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: