Loading

Belgrade, la transformation d’une cité rebelle

Belgrade, Serbie. Des récents souvenirs de la guerre des années 90 à aujourd’hui; on n’y trouve encore que peu de touristes dans cette ville souvent considérée trop à l’est pour les Européens de l’Ouest, et trop à l’ouest pour ceux de l’Est. Ce qui la rend sans doute plus intéressante est que c’est encore un endroit qui hésite parmi les entre-deux; entre la nostalgie du socialisme et la culture underground très présente; entre la protection des maisons datant du 18ème siècle au laisser-aller des édifices modernistes de l’époque d’après guerre; entre deux stars locales, le tennisman Djokovic à Nikola Tesla, l’inventeur du courant alternatif, qui connaît une renaissance de sa célébrité depuis l’arrivée de la voiture qui porte son nom; entre certains restaurants intouchés depuis l’ère soviétique à l’arrivée des hôtels d’avant-garde comme Mama Shelter; aussi, selon plusieurs artistes émergents, Belgrade est en train de devenir le nouveau Berlin. Et c’est d’ailleurs ici que les nuits d’Europe sont les plus courtes tellement ses habitants aiment la fête comme si il n’avait pas de lendemain.

Arrêt au marché de Belgrade

Que faire :

  • Curieusement situé à quelques kilomètres du centre de la ville, Zemun est le berceau de Belgrade et sûrement l’endroit le plus pittoresque de la région. Rendu là, après avoir arpenté les rues de ce quartier historique, on se retrouve au lunch pour la meilleure pizza en ville, au Campo de Fiori.
  • Marcher la ville et vivre son histoire tellement riche. Découvrir sa forteresse médiévale stratégiquement localisée au carrefour du fleuve Sava et celui du Danube. Et aussi, découvrir l’architecture moderniste de la période de l’après-guerre; en commençant par le musée d’histoire de la Yougoslavie, où on apprend beaucoup sur le règne de Tito. Aussi, se rendre au Palais de Serbie et sa grande place pour finalement terminer au mythique hôtel Jugoslavija; ce n’est pas l’endroit espéré pour y séjourner tellement c’est désuet, mais il est tout de même fascinant de savoir que, ce qui était le chic du chic dans les années soixante, est devenu, lors de la guerre des années 90, le refuge des journalistes étrangers, pour être finalement la cible de bombardements.
Le quartier Zemun

Où manger :

Homa

Dans un paisible quartier résidentiel sur la rue Nevesinjka se trouve le bistro Homa. Escale d’une clientèle locale qui apprécie les classiques revisités de la cuisine des Balkans. Homa a aussi son adresse plus grande table qui en vaut aussi la peine. D’un côté ou de l’autre, on termine le repas avec un café et plusieurs cigarettes, parce qu’en Serbie, faut s’y faire, ça fume partout, comme dans l’temps!

Le chaleureux bistro Homa

Ambar

Avec deux autres restaurants Ambar aux Etats-Unis, Ce pilier de la gastronomie des balkans, offre entre autres un concept de menu dégustation sans limite qui nous permet d’essayer plusieurs plats vedettes de la région. Je dois dire que l’espace peut s’apparenter davantage à un supper club qu’à un temple de la gastronomie, ce qui est finalement très à l’image de ses citadins…On veut bien manger mais on veut aussi s’amuser! D’ailleurs dans ce même secteur le long du fleuve Sava, se trouve une multitude de clubs et de restaurants dont le réputé asiatique Sakura.

Restaurant Ambar

Où dormir :

Le mythique hôtel Jugoslavija, ne pas y dormir, mais absolument le visiter

Mama Shelter

Ce groupe français a su créer des endroits à la déco surprenante et à l’ambiance survoltée de ses espaces communs. Un peu partout en France, ils ont aussi des hôtels à Rio, Los Angeles, et maintenant Belgrade, ce qui en dit pas mal sur le potentiel touristique de la ville.

Le restaurant et bar du Mama Shelter

Hôtel Square Nine

Membre du groupe sélect de Leading Hotels of the World, le Square Nine est le refuge d’une clientèle sophistiquée et raffinée. Acclamé par la presse spécialisée comme étant le meilleur hôtel de Belgrade, c’est l’endroit tout désigné pour profiter de son city break dans la ville qui ne dort pas!

Place de la République, voisin de l’hôtel Square Nine
rgermainauteur

rgermainauteur

LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: