Loading

Allemagne, une rigueur folle

L’Allemagne, c’est peut-être le pays d’Europe le plus sous-estimé quand on pense voyage. Il y a Francfort (Frankfurt), la ville des finances, aussi appelée « Mainhattan » pour ses gratte-ciels et le nom de son fleuve, le Main, on la compare souvent à Manhattan (New York). Il y a aussi Stuttgart, la ville de l’automobile, avec ses musées de Porsche et Mercedez-Benz. Et puis, il y a Düsseldorf, la ville de la mode, Hambourg, la ville portuaire et industrielle devenue branchée, et évidemment Berlin, la ville la plus éclatée et débridée qui soit. D’autres sont plus connues pour leur cathédrale comme Cologne ou pour leur Oktoberfest comme Munich.

Dresde

Dresde

Et la plus récente découverte, Dresde qui, depuis l’ultime bombardement qui annonça la fin de la Deuxième Guerre mondiale en 1945, n’était qu’une ville au bord de l’abîme composée de ruines, et ce, durant les nombreuses décennies du régime socialiste de l’ex-République démocratique allemande. Aujourd’hui, après la réunification du pays et les milliards d’euros dépensés en reconstruction, Dresde, autrefois appelée la « Florence du Nord », est redevenue une des plus belles villes d’Allemagne. Tous les édifices du centre, y compris les monuments d’importance tels la cathédrale, l’opéra, le palais de l’empereur, ont été reconstruits au cours des années 2000 avec grande minutie, pierre par pierre.

La rigueur, l’efficacité et la discipline des Allemands démontrées dans cette reconstruction se transmettent aussi sur la route; c’est toujours surprenant quand on roule à 155 km/h de recevoir des appels de phare nous demandant de nous ranger sur la voie de droite… Chez nous, on pourrait penser que cette possibilité de rouler à grande vitesse serait un nid à délinquance. Eh bien, sur les autobahnen (en français, autoroutes), pas du tout. Les Allemands prennent la conduite automobile très au sérieux, on ne verra jamais un conducteur avec un café d’une main et un muffin de l’autre pas plus qu’un passager avec les pieds sur le tableau de bord. On conduit vite, mais bien, et avec un grand respect des consignes de sécurité.

Et quelle est cette curieuse habitude des Germaniques de terminer leurs phrases avec des points d’exclamation, comme s’ils étaient pressés et fâchés? Un peu déstabilisant pour nous, Latins que nous sommes, plus habitués à nuancer nos affirmations avec un enrobage de mots. Mais, à voir la dame qui prend son café, le plaisir fait aussi partie du quotidien de ce peuple. Derrière le côté réservé et plutôt austère des gens au premier abord se cachent chaleur et talent rare pour festoyer. Vous le constaterez dans les biergartens (en français, brasserie) ou les marchés de Noël.

L’Allemagne est un pays d’avant-garde et de modernité qui est aussi passionnément attaché à ses traditions.



Que faire ?

  • Déguster de l’apfelwein, boisson nationale faite de cidre.
  • Profiter du soleil dans une des nombreuses biergartens en prenant une des nombreuses bières locales.

 

Où manger ?

Neni

Restaurant situé sur le toit de l’hôtel 25hours à Berlin. Bar à l’ambiance survoltée, cuisine israëlienne.

Enotria da Miri

Restaurant italien, endroit au centre de Dresde, très populaire auprès de la clientèle locale.

 

Où dormir ?

Hôtel MichelBerger

Concept hôtelier éclaté, à l’image de Berlin. Plusieurs types et décors de chambres offerts. Restaurant avec cuisine biologique.

Hôtel Roomers

Du glamour à profusion dans cet hôtel de Francfort.

rgermain

rgermain

LEAVE A COMMENT

%d bloggers like this: